ponceuse éléctrique
Rénovation

Comment bien poncer le bois ? Voici notre guide de bricolage

Du dégrossissage à la râpe au lissage au papier de verre, découvrez toutes les étapes pour lisser le bois et faire ressortir son grain naturel.

Dans cet article, voyons ensemble:

  • Comment faire un bon ponçage du bois ?
  • Quels sont les outils nécessaires pour le faire ?
  • Quelques petites astuces pour rendre les surfaces parfaitement lisses et prêtes à être peintes.

Pourquoi poncer ?

Poncer est un travail progressif qui demande un peu de patience et un peu de dextérité. Mais une fois qu’il est fait, il procure une certaine satisfaction.

Le ponçage élimine toutes les irrégularités du bois pour donner un côté lisse. Il prépare la surface pour le vernissage. Et s’il est parfaitement exécuté, il est capable d’éliminer toutes les traces de travaux qui ont été faits avant.

Cette opération peut être effectuée manuellement, avec des limes, des râpes et du papier abrasif. Mais le plus simple reste quand même l’outil électrique tels que des ponceuses orbitales ou des ponceuses à bande. Mais pour cela, il faut que vous ayez une prise électrique à vos côtés. Dans le cas contraire, équipez-vous d’un groupe électrogène pour alimenter vos outils électriques

Quels types de ponceuses choisir ?

Le choix des appareils les plus appropriés pour le ponçage dépend beaucoup du résultat que vous voulez obtenir et de l’objet à traiter :

Exemple 1: Si, par exemple, l’objet à poncer présente des lignes complexes et irrégulières, nous recommandons l’utilisation de papier de verre, éventuellement fixé à un support souple (comme une éponge pour la vaisselle) qui peut s’adapter parfaitement à la forme de l’objet.

Exemple 2: Si, par contre, la surface à poncer est très grande, nous recommandons l’utilisation d’une ponceuse orbitale, qui peut accélérer le travail et également finir les coins ou les bords. Les ponceuses orbitales vous permettent d’éliminer rapidement l’excédent de bois et d’obtenir une finition de haute qualité.

Exemple 3: Pour les travaux de restauration, où une précision particulière est requise, le ponçage manuel est certainement le meilleur choix.

Dans tous les cas, n’oubliez pas d’effectuer le travail de ponçage en suivant toujours le sens des fibres du bois. Enfin, le ponçage du bois se divise en 2 phases fondamentales : le dégrossissage et le lissage.

Ponçage du bois

Le dégrossissage du bois

Le dégrossissage est la première opération à effectuer et aussi la plus rapide. Son but est d’éliminer les irrégularités les plus grossières et de façonner le bois. Pour cette opération, vous devez utiliser une râpe à dents fines. Mais pour des travaux plus exigeants, vous pouvez utiliser une meule à lames abrasives (à fixer sur la perceuse), ou une ponceuse cylindrique.

Si vous devez enlever une grande partie du bois, vous pouvez également utiliser un rabot, à condition de savoir comment l’utiliser. Le rabot est un outil qui permet de façonner et d’aplatir le bois. Néanmoins, il nécessite une certaine prise en main. Donc si vous êtes débutant, entraînez-vous d’abord avec des chutes de bois.

Avant de passer à l’étape suivante du lissage, éliminer toute trace de résine et les résidus de poussière avec un chiffon légèrement mouillé.

Le lissage du bois

Le lissage du bois ne doit être effectué que si le bois à traiter est dur (chêne, acajou, bouleau, teck, noyer, etc..). Le papier abrasif, également appelé papier de verre, est utilisé pour cette opération.

Le papier de verre est une feuille de papier recouverte de grains abrasifs (verre ou émeri) et qui  est vendu en différentes tailles et grains:

  • Grain grossier : idéal pour des travaux de grande envergures.
  • Grain moyen : parfait pour des opérations intermédiaires.
  • Grain fin : adapté des travaux de finition.

Pour la phase de lissage, vous pouvez également décider de travailler manuellement ou avec une ponceuse. Dans les deux cas, il faut procéder par mouvements circulaires en exerçant une légère pression.

Utilisez d’abord du papier de verre à gros grain. Ensuite, progressivement, du papier à grain plus fin. Le nombre de passages dépend évidemment de l’état de la surface à traiter.

Une fois cette étape terminée, si le bois a été bien poncé, vous verrez toutes les veines et les couleurs naturelles du bois.

Maintenant que vous avez terminé le ponçage, il ne vous reste plus qu’à enlever les derniers résidus de poussière et à passer à la peinture.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *